Secteur Pastoral de Castillon-la-Bataille

Capture2 14

Capture3 11

 

 

Maison paroissiale

22 rue des remparts

33 350 Castillon la Bataille

05.57.40.11.60 - cure.castillon@gmail.com

__________________________________________________________________________________________________________

Evangile du Mardi 7 avril – Mardi Saint

Bible 14Evangile de st Jean   (13, 21-33.36-38)

Chers frères et sœurs,

On ne peut pas dire que ce dernier repas que Jésus prend avec ses Apôtres soit des plus festif… Cet épisode nous est rapporté par saint Jean pour « planter le décor » à la dramaturgie qui va en découler : La Passion de Jésus.

Les trois personnages principaux de cette scène, manifestent trois façons différentes  d’accueillir Jésus.

Le premier, Judas,  est présenté par Jean comme celui qui trahi le Christ sans vergogne et sans repentir, prototype du traitre qui, après avoir bénéficié des grâces de la rencontre avec Jésus, n’en tient plus aucun comptes. Pourtant Jésus continu à lui éprouver une grande estime  en lui « donnant la bouchée », geste accompli traditionnellement par le maitre de  maison pour honorer particulièrement un invité…

Pour Judas, c’est « Satan qui entre en lui » et il s’éloigne de la lumière pour s’enfoncer dans les ténèbres (« Or il faisait nuit »).

Le second personnage est celui du « disciple bien aimé » qui accompagne Jésus jusque dans sa mort et à qui  il confiera sa mère. Il est le modèle du véritable disciple : celui qui a mis tout son espoir et toute son espérance dans son Seigneur.

Et puis, entre les deux, il y a Pierre… Pierre qui, dans un premier temps, réagit en disciple courageux et fougueux, mais qui, lorsque Jésus sera condamné, le reniera trois fois avant que le coq ne chante… Cependant il se repentira sincèrement de son attitude.

Pierre est, à mon sens, celui qui représente le mieux l’itinéraire du croyant qui chemine entre sa volonté sincère de suivre Jésus et la fuite devant les difficultés… Mais l’accueil du pardon et de la miséricorde de Dieu, toujours accordé à ceux qui lui en font la demande, le rapproche sans cesse de Dieu et le réintègre toujours dans sa dignité d’homme créé à l’image et à la ressemblance de Dieu.

Bien fidèlement, votre Curé

____________________________________________________________________________________________________________

Homélie + extraits de la messe du dimanche des Rameaux et de la Passion 2020

 

 

__________________________________________________________________________________________________________

 

Vivre la semaine Sainte confinés

 Voici quelques idées à partager  pour vivre la semaine Sainte confinés :Vendredi st tombeau ferme

1.Vivre les célébrations de la semaine sainte – suggestions par les dominicains de la Province de Toulouse.

https://www.dominicains.com/wp-content/uploads/2020/04/SemSainte_2020_FICHE-TECH-complet.pdf

https://www.dominicains.com/kit-semaine-sainte-2020/

2.Un chemin/ jardin de semaine sainte à faire avec les enfants

https://www.paris.catholique.fr/un-jardin-de-paques-a-fabriquer-49223.html

____________________________________________________________________________________________________

Prière diocésaine durant l’épidémie de Covid-19

Capture 52
Priez et partagez, cette prière diocésaine proposée à tous les fidèles de l’Eglise catholique en Gironde
durant le temps de l’épidémie de Covid-19.

Dieu de Miséricorde, notre Père,                                                            tu nous as aimés le premier.

Par la croix de Jésus ton Fils bien aimé, la vie a jailli au matin de Pâques,
et, tu fais de nous tes enfants, unis au Corps de Jésus Christ.
Nous te rendons grâce toujours et partout,
pour la résurrection qui s’accomplit jusqu’à la fin des temps.

Durement éprouvés sur le chemin de Pâques, nous crions vers toi.
Par ton Esprit Saint, sauve-nous, ô Père, des forces de la mort.
L’Église toute entière en appelle à toi :
comme tu l’as accompli maintes fois pour notre monde, fais taire cette épidémie Seigneur !
Permets qu’elle soit maîtrisée sans tarder !

Par l’intercession de Notre Dame d’Aquitaine et de Saint André,
l’Église de Bordeaux et de Gironde te supplie :
Parais Seigneur, que nous ne soyons pas terrassés par le mal !

Dispersés par le confinement nécessaire, privés de rassemblement et de messe dominicale,
dans l’incertitude des semaines qui viennent, nous te le demandons :

Renouvelle le lien de l’Esprit qui nous attache à toi et entre nous, le lien fraternel.

Dans l’Esprit Saint, nous te prions les uns pour les autres :
Rends-nous attentifs à notre prochain,
Permets-nous de veiller sur les malades, les isolés, les aînés et les enfants, les endeuillés, les plus fragiles…
Donne-nous d’être créatifs pour découvrir les soins, les gestes et les paroles qui apaisent.Répands ton Esprit de force et de service sur ceux qui, jour et nuit, soignent malades et mourants.


Répands ton Esprit de sagesse sur nos gouvernants qui ont à prendre des décisions difficiles.
Répands ton Esprit de discernement sur ceux qui garantissent le fonctionnement efficace
de l’état et des services sociaux.

Accueille Seigneur dans ta paix ceux qui meurent aujourd’hui et console leur famille.

Par la grâce de l’Esprit Saint, nous te demandons, Père,
que l’Évangile soit annoncé en acte et
que l’humanité en soit illuminée de douce joie, d’espérance, de résurrection.
Que ta volonté soit faite !

Amen

Images : St André – Vitrail de la cathédrale de Bordeaux ; Résurrection du Christ, Collège St Stanislaus, Ljubljana, © Marco Rupnik ; Notre-Dame d’Aquitaine, Bordeaux

https://bordeaux.catholique.fr

Messe de l'Annonciation - Mercredi 25 mars 2020

Prochaine messe diffusée

Dimanche 5 avril à 10h30

Message de Mgr Jean-Paul James, archevêque de Bordeaux, mardi 17 mars 2020

Capture4 8Message de Mgr Jean-Paul James, archevêque de Bordeaux, partagé ce mardi 17 mars 2020 à tous les fidèles de l'Église catholique en Gironde pour répondre, ensemble, en chrétiens, à la pandémie de Covid-19.
 

Chers amis, « Le corps ne fait qu’un » (1Co 12, 12). Les personnes malades l’éprouvent dans leur chair en ce moment. Quand il y a des problèmes respiratoires, le corps tout entier va mal. Et le corps tout entier lutte contre le virus. En ce temps de carême, pour lutter en chrétiens contre la pandémie, j’appelle le Corps tout entier qu’est notre diocèse, à renforcer deux moyens puissants : l’amour fraternel et la prière.

« Dieu a voulu qu’il n’y ait pas de division dans le corps mais que les différents membres aient tous le souci les uns des autres » ( 1 Co 12, 25 ). Par souci de santé publique, des mesures gouvernementales interdisent rassemblements et messes publiques, restreignent au strict nécessaire nos sorties et empêchent des rencontres. Nous respectons ces mesures. Comme tous les citoyens, nous catholiques ne faisons rien contre la santé des autres. Nous la servons par les « gestes-barrières ». Nous ne compliquons pas la mission si exposée et lourde des personnels soignants. Nous sommes membres comme les autres, de ce grand corps social éprouvé et nous en portons humblement le souci. Comment ?

Même confinés chez nous, nous demeurons une « Église en sortie ». Nous habitons dans une cage d’escalier, dans une rue, un village : sans s’exposer inutilement, nous pouvons nous manifester. Nous sommes tous membres d’une famille : nous pouvons téléphoner, envoyer des messages à des proches âgés, fragiles, malades, seuls, saisis par l’inquiétude ou l’angoisse. Nous sommes paroissiens habituels d’une communauté, nous sommes membres d’une équipe de mouvement, d’une fraternité chrétienne : nous veillons à nous donner des nouvelles. Aucun membre du Corps ne doit se sentir isolé.

Laïcs en mission ecclésiale, prêtres, diacres, personnes consacrées, même sans réunions et rencontres, nous gardons tous nos missions ecclésiales. Nous les vivons autrement. Nous sommes membres d’EAP, responsables de groupes paroissiaux ou diocésains ? Nous gardons contact avec ceux qui oeuvrent avec nous. Nous avons un site internet ? Nous veillons à le mettre à jour et à donner des nouvelles du groupe, de la paroisse. L’évènement de l’un des membres du groupe est évènement pour tous. Nous pouvons proposer des lectures, des vidéos, des rendez-vous téléphoniques, des prières à une heure donnée. Je sais que des initiatives sont prises dans les paroisses, dans les services diocésains. Il y a de la créativité. Non, le corps n’est pas froid ! La chaleur fraternelle se manifeste !

« Les parties du corps les plus délicates sont indispensables » (1 Co 12, 22). Sans oublier les autres (enfants, jeunes, personnes en précarité, etc..), je pense à quelques catégories de personnes :

  • Les personnes et familles en deuil pendant cette période de confinement. Certaines vont demander une célébration catholique d’obsèques pour un de leurs proches. On privilégiera un temps de prière au cimetière. On limitera les personnes présentes à l’entourage proche de la personne défunte (famille ou amis) ; on veillera à ce que les personnes de 70 ans ou plus ne soient pas présentes (y compris animateurs ou célébrants)1.
  • Les personnes malades feront l’objet d’une attention particulière. Les responsables diocésains de la Pastorale de la santé ont déjà donné des consignes aux membres bénévoles des aumôneries d’hôpitaux et de cliniques de ne pas faire de visites. Dans les EHPAD, les visites sont aussi interdites. Seuls les aumôniers ont la possibilité de les faire en lien et dans le respect des consignes des personnels soignants. Mais il y a aussi les personnes malades chez elles. On ne peut exclure tout principe de visite pendant cette période. Je demande simplement que la décision soit prise après avoir pris conseil et respecté les précautions qui sont demandées par le personnel médical.
  • Les catéchumènes en marche vers le baptême font eux aussi partie des membres les plus fragiles. Il n’est pas possible de se réunir en ce moment pour célébrer les scrutins. Mais on peut prendre de leurs nouvelles et prier dans l’esprit des scrutins. J’envisage de reporter la célébration des baptêmes d’adultes à la vigile de Pentecôte, le samedi soir 30 mai prochain (sauf si bien sûr, il était encore impossible de se réunir). Pour cette célébration en paroisse, des propositions seront faites par le service de la pastorale liturgique.

Enfin, le Corps tout entier est fortifié, irrigué, nourri, purifié par la Vie, l’Amour, la Force du Christ Jésus ressuscité. Les messes publiques dominicales et de semaine n’ont pas lieu jusqu’à nouvel ordre, ainsi que les baptêmes et les mariages. Les célébrations de la Semaine Sainte n’auront sans doute pas lieu non plus. Cela ne dispense personne de la prière personnelle, en famille, ou en communauté :

Les prêtres continuent à célébrer les messes quotidiennes aux intentions des personnes dont ils ont la charge, aux intentions des malades, des personnels soignants et de notre monde affronté à la pandémie.

Beaucoup de catholiques souffrent d’être privés de la communion eucharistique. Évêques et prêtres, nous souffrons aussi d’être privés d’une communauté pour célébrer l’Eucharistie. Tous, cependant, membres d’un même Corps, nous sommes unis dans une communion spirituelle. J’encourage tous les membres de l’Église à la méditation de la Parole de Dieu et la Liturgie des Heures. Une prière propre à notre diocèse a été composée. Nous y demandons l’intercession de Notre-Dame d’Aquitaine et de Saint André. Je suggère qu’elle soit dite par nous tous, tous les jours à l’heure de midi, heure de l’angélus. Cette prière va vous être adressée très rapidement.

Pour la Semaine sainte et le jour de Pâques, des propositions concrètes du service diocésain de la liturgie vont être faites pour des temps de prière en famille. Dès qu’elles seront réalisées, je demande qu’elles soient communiquées par tous les moyens possibles. Bien entendu, le rassemblement habituel de tous les évêques, prêtres, diacres et du Peuple de Dieu à l’occasion de la messe chrismale, le lundi saint, n’aura pas lieu. Mais je présiderai la messe chrismale en veillant à sa diffusion sur les réseaux sociaux. Je communiquerai l’heure de cette célébration pour que le plus grand nombre puisse s’y associer. Je compte aussi célébrer par les mêmes moyens, la fête de Saint Joseph, jeudi prochain 19 Mars, et l’Annonciation du Seigneur le 25 mars. L’information sera donnée sur le site internet du diocèse.

« Vous êtes Corps du Christ et chacun pour sa part, vous êtes membres de ce Corps » ( 1Co 12, 27 ). Chers amis engagés au service du diocèse de Bordeaux à divers titres, je vous redis à tous ma très grande gratitude pour être en ce temps de carême, les disciples-missionnaires dont le Christ a besoin, dont l’Eglise a besoin, dont notre monde a besoin. Dans cette pandémie, notre mission demeure, l’amour fraternel demeure, la prière demeure. Résolument et avec la grâce de Dieu, nous marchons vers Pâques, vers la Vie, l’Amour.

+ Jean-Paul James,

Archevêque de Bordeaux,

Évêque de Bazas

----

1 Si, pour des motifs sérieux, des familles insistent pour une célébration dans l’église et si c’est possible, en accord avec le célébrant et les Pompes funèbres, on respectera les consignes en vigueur : espacement des personnes, ni geste de paix ni condoléances, seul le célébrant utilise le goupillon, pas d’objets déposés sur le cercueil…

Capture 48

 

[Covid-19] Communiqué de Mgr James, suite à l'annulation des célébrations publiques à partir de ce dimanche 15 mars

Suite au passage au stade 3 de l'épidémie de Covid-19 et à l'annulation des célébrations publiques à compter de ce dimanche 15 mars, retrouvez la vidéo de Mgr James et les dispositions prises dans le diocèse de Bordeaux pour assurer la communion spirituelle entre les fidèles et l'attention aux plus fragiles.
 

POUR LES CÉLÉBRATIONS DE L’EUCHARISTIE

Suite aux annonces du Premier Ministre ce samedi 14 mars au soir, les célébrations publiques sont annulées, à partir de ce dimanche 15 mars, même si les églises restent ouvert selon leurs horaires habituels.

Tous les matins la messe du pape est retransmise en direct sur KTO. France 2 diffuse aussi la célébration dominicale dans l’émission Le Jour du Seigneur et sur France Culture.

Les médias catholiques nous proposent des rendez-vous pour nourrir notre vie de prière : offices et chapelet quotidiens (Lourdes) retransmis par KTO, nombreux offices et prières retransmis par RCF et les autres radios chrétiennes.

AUTRES MESURES ET PROPOSITIONS

Les autres propositions faites et mesures prises dans le communiqué du vendredi 13 mars restent valable à ce jour (soutien aux malades, prière en famille, etc.)

La vidéo de Mgr James est à retrouvée sur le site   https://bordeaux.catholique.fr

Capture 47

Soyez tous remerciés chers diocésains de votre prudence, de votre compréhension, de l’aide que vous pourrez apporter tout particulièrement envers les personnes fragiles et âgées qui sont les plus impactées par ces dispositifs.

Restons unis dans la prière, implorons le soutien de la Vierge Marie en reprenant à la fin de chacune de nos eucharisties

cette antique prière :

 Capture2 12« Sous l’abri de ta miséricorde,
nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve,
mais de tous les dangers délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse et bénie. »

 

Dans l’espérance de Pâques,

+ Jean-Paul JAMES
Archevêque de Bordeaux, Évêque de Bazas

POUR LA CELEBRATION DES MESSES

Suite aux annonces du Premier Ministre ce vendredi 13 mars à midi, les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits. La Conférence des évêques de France préconise d’appliquer les mesures de prudence déjà indiquées antérieurement («gestes-barrière»), de respecter le seuil de 100 personnes et de s’organiser pour que les fidèles s’installent une chaise sur deux, un rang sur deux.

Si cela est possible, et pour permettre à tous d’assister à la messe, la Conférence préconise d’ajouter des messes durant le week-end.

Si les conditions l’exigent, des célébrations pourront être localement supprimées. Merci de tenir compte des horaires indiqués sur MesseInfo.

Les personnes de plus de 70 ans ou fragiles sont dispensées des célébrations dominicales.

 

Si vous ne pouvez assister aux célébrations dominicales

Il faut de toute façon nous préparer à l’étape prochaine où, comme dans d’autres pays de l’Union Européenne ou déjà en certains lieux en France, ont été suspendues toutes célébrations publiques. Les fidèles peuvent aller prier individuellement dans les édifices qui restent ouverts.

 

Tous les matins la messe du pape est retransmise en direct sur KTO. France 2 diffuse aussi la célébration dominicale dans l’émission Le Jour du Seigneur et sur France Culture.

Des propositions diocésaines sont à l’étude au cas où toutes les célébrations publiques seraient interdites.

Les médias catholiques nous proposent des rendez-vous pour nourrir notre vie de prière : offices et chapelet quotidiens (Lourdes) retransmis par KTO, nombreux offices et prières retransmis par RCF et les autres radios chrétiennes.

POUR LES JEUNES ET LES ENFANTS

Conformément à ce qui a été décidé par l’État pour les lieux d’enseignements, les rencontres et les rassemblements de catéchèse, d’aumônerie et de pastorale des jeunes sont suspendus jusqu’à nouvel ordre a partir du 14 mars.
Les catéchistes, les animateurs et leurs équipes s’emploieront à garder le contact par tous les moyens possibles : réseaux sociaux, internet, e-mails aux parents. Les services diocésains concernés et le service de communication sont là pour les aider dans cette mise en place.

 

Retrouvez intégralité du communiqué sur

https://bordeaux.catholique.fr/diocese/mgr-jean-paul-james/covid-19-communique-de-mgr-james-suite-a-la-limitation-des-rassemblements-de-plus-de-100-personnes

Neuvaine du 17 au 25 mars

Capture4 7

 

«J’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes.» 

Première lettre de saint Paul à Timothée, ch. 2, v.1

 

 

La prière est un don, une chance et même une force en cas de crise. Pour nous encourager à lutter contre le virus qui frappe le monde, pour soutenir ceux qui sont touchés directement ou indirectement par le coronavirus, je vous invite à nous unir autour d'une neuvaine. C'est une prière simple et accessible à tous qui commence le mardi 17 mars jusqu'au jour de l'Annonciation le mercredi 25 mars.  

Découvrez la vidéo de présentation ci-dessous qui explique comment prier une neuvaine :

Neuvaine de solidarité et de prière contre l'épidémie de coronavirus

 

voir la vidéo

 

Chaque jour de la neuvaine est consacré à une intention particulière : 

Jour 1 - mardi 17 mars : les malades
Jour 2 - mercredi 18 mars : les personnes isolées
Jour 3 - jeudi 19 mars : les familles
Jour 4 - vendredi 20 mars : ceux qui ont rejoint le Père
Jour 5 - samedi 21 mars : les soignants, mes chercheurs
Jour 6 - dimanche 22 mars : les prêtres et les accompagnants
Jour 7 - lundi 23 mars : ceux dont le travail est arrêté
Jour 8 - mardi 24 mars : les gouvernants
Jour 9 - mercredi 25 mars : les journalistes.
 

Autour de chaque intention, notre prière est portée par un passage biblique, une méditation, un temps d'intériorisation, le «Notre Père», le «Je vous salue Marie» et la prière d'intercession du pape François.

voir la neuvaine

 

Transférez ce mail, partagez la vidéo de présentation afin que nous formions une grande chaîne de prière.  

Jésus nous a montré la force de la prière. Pendant cette neuvaine tournons nous avec confiance vers notre Père toujours à l'écoute de ses enfants dans l'épreuve.

En union de prière,

frère Benoît Ente, op
Responsable de Carême dans la ville

 

Edito du Père Eric - décembre 2019

Image preview 1 1Noël : Dieu parmi les hommes

 

            Noël est une révélation déconcertante. Il est célébration de la naissance humaine du Fils de Dieu, l’ « inauguration » de Dieu parmi les hommes. En Jésus-Christ, Dieu se fait « Emmanuel » « Dieu avec nous »

            Quand nous pensons à Dieu, nous l’imaginons souvent comme un être très lointain, « au-dessus de nous », en haut d’un ciel que nous inventons et bien loin des préoccupations des hommes. Nous l’envisageons, au sens propre, sous des traits divers, en fonction de nos expériences de vie, ou de nos fantasmes. Des « visages » déformés qui inspirent plus la crainte et le rejet, que l’amour et la confiance !

            Noel apporte le démenti de ces « caricatures ». Le Fils est « tout le portrait » de son Père ! Il en est la vivante image !

Noël c’est le visage de Dieu qui nous sourit et nous invite sous les traits du petit enfant.

            Dans la Foi, nous reconnaissons le fils que Dieu nous envoie. « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils Unique » (Jm 3,16). Noël nous révèle que nous sommes aimés.

            Dieu, Notre Dieu, le Dieu de Jésus-Christ, nous n’avons donc pas à l’imaginer ! Nous avons à l’accueillir tel qu’il se présente à nous. Il ne nous « regarde pas de haut », il se fait notre compagnon de route, il se fait notre frère.

Très joyeux Noël,

Votre Curé

Message de Mgr Jean-Paul JAMES, nommé par le Pape François Archevêque de Bordeaux.

Capture4 4Chers amis,

Vous venez d’apprendre ma nomination comme archevêque de Bordeaux, pour succéder au Cardinal Jean-Pierre Ricard. Evêques auxiliaires, prêtres, diacres et leurs épouses, personnes consacrées, séminaristes, laïcs en mission ecclésiale, membres des paroisses, des mouvements et des services du diocèse, je vous salue tous très fraternellement. Le diocèse de Bordeaux m’est encore inconnu et j’ai hâte de le rencontrer.

Vous venez de vivre et de célébrer, il y a un peu plus d’un an, grâce à l’impulsion de Monseigneur Ricard et de ses collaborateurs, un événement important : le synode diocésain « disciples-missionnaires ». Je serai heureux de vous entendre en parler. Ce synode a défini des orientations pastorales pour le diocèse. Nous poursuivrons ensemble leur mise en œuvre. Nous bâtirons aussi les projets que l’Esprit-Saint inspirera à son Eglise, pour que l’Evangile continue d’être annoncé en Gironde.

Ce que j’ai reçu depuis mon baptême, en famille et dans la vie professionnelle, puis dans les ministères de prêtre à Rennes, d’évêque à Beauvais et à Nantes, je désire le mettre au service du diocèse de Bordeaux. Je vous remercie de prier pour votre nouvel évêque.

De mon côté, à quelques jours de la fête de Saint André, je confie à l’intercession de l’apôtre, la nouvelle page de l’histoire du diocèse de Bordeaux que nous écrirons ensemble.

En pensant à vous, je fais miennes les paroles de Saint Paul à une communauté qu’il ne connaissait pas encore : « J’ai un très vif désir de vous voir » ( Rm 1,11)

À Nantes, le 14 novembre 2019

+ Jean-Paul James

Archevêque nommé de Bordeaux

Messe d’Installation le dimanche 26 janvier à 15h00

Nomination 1er septembre 2019 - Du nouveau chez nos voisins !

ENSEMBLE PASTORAL DES RIVES DE L'ISLE

ET DE LA DORDOGNE

Par décision de Mgr l'Archevêque Jean-Pierre RICARD

2trombinoscopeab2 1

Monsieur l'Abbé Eric de ROZIERES est nommé Doyen

SECTEUR PASTORAL DU LIBOURNAIS

Par décision de Mgr l'Archevêque Jean-Pierre RICARD

Capture4 3Sont nommés;

Père Julien ANTOINE

Curé du secteur pastoral de Libourne
Curé du secteur pastoral de Fronsac

Père Benoit GARRIGUE

Vicaire du secteur pastoral de Libourne
Aumônier de l'hopital Robert Boulin de Libourne

Père Cyril RONCHET

Vicaire du secteur pastoral de Libourne
Vicaire du secteur pastoral de Fronsac

Gabriel DURIER

Diacre en vue du sacerdoce

SECTEUR PASTORAL ARVEYRES/BRANNE/RAUZAN

Par décision de Mgr l'Archevêque Jean-Pierre RICARD

Jaroslawkucharskiest nommé

Père Jaroslaw KUCHARSKI, curé du secteur.