Secteur Pastoral de Castillon-la-Bataille
 

 

 

Capture10 1Secrétariat:          Fermé

Accueil                  Fermé

Maison paroissiale

22 rue des remparts

33 350 Castillon la Bataille

05.57.40.11.60 - cure.castillon@gmail.com

Youtube https://www.youtube.com/channel/UCkrLAJSNoSDTTUT9cBESiIw?view_as=subscriber

Capture1 19

Capture 75Capture 76

 

Informations du 31 octobre au 2 novembre 2020

 

Samedi 31 De la férie

18h00 Messe, St Genès

 

  Dimanche 1er novembre   TOUS LES SAINTS

   9h00 Messe, Civrac

10h30 Messe, Castillon la Bataille , messe de huitaine pour Mme Odette COURSELLE, M. Alain SPEZIALI et Mme Pascale BLANCHIER.

 

Lundi 2 novembre LA COMMÉMORATION DE TOUS LES FIDÈLES DÉFUNTS

18h30 Messe, Castillon

 

 

 

Pour le bien de chacun et de tous, merci de respecter les « gestes barrière ».

 

En cas de différences entre le planning, la Newsletters et la feuille de messe,

Toujours se référer à la feuille de messe qui fait foi.

Capture1 18

"Nous sommes dans l'épreuve, soyons unis dans la prière"

Mgr Jean-Paul James, archevêque de Bordeaux, s'adresse aux catholiques de Gironde suite à l'attentat commis en la basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice, ce jeudi 29 octobre 2020.

Il revient aussi sur l'annonce, ce 28 octobre, d'un nouveau confinement pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19.

 
Capture5 8Capture6 9
Déclaration commune des responsables religieux de la Gronde à l'occasion de l'hommage national rendu, ce mercredi 21 octobre 2020, à Samuel Paty, enseignant d'histoire-géographie assassiné le vendredi 17 octobre à Conflans-Sainte-Honorine par un terroriste islamiste.

           « Ce mercredi 21 octobre, notre pays tout entier rend un hommage solennel à Monsieur Samuel Paty, professeur d’Histoire-Géographie à Conflans-Sainte-Honorine, sauvagement assassiné dans le cadre de son métier d’enseignant, par un terroriste islamiste.

Que sa famille, ses proches, ses amis, ses élèves et ses collègues trouvent ici l’expression de notre profonde compassion. Nous sommes tous bouleversés par cet acte barbare, et particulièrement solidaires de tous les enseignants profondément atteints par ce crime odieux.

La vie humaine est sacrée. Nous réaffirmons que toute atteinte contre elle au nom de Dieu est injustifiable. Ensemble, responsables religieux en Gironde, nous voulons redire avec force que personne ne peut attenter à la vie d’autrui, en se réclamant de ses convictions religieuses ou idéologiques quelles qu’elles soient.

La République Française est garante des règles communes qui donnent à chacun la dignité à laquelle il a droit. C’est ainsi que notre vivre ensemble est bâti sur la défense des libertés de conscience et d’expression et sur l’éducation au respect mutuel. Nous voulons soutenir et œuvrer avec toutes celles et tous ceux qui luttent contre l’ignorance et militent pour la connaissance et la reconnaissance de l’autre, de son histoire, de ses traditions et qui se battent contre tous les extrémismes.

En cette période difficile, contre la violence et la haine, nous voulons tenir fermement notre engagement à être artisans de paix. Le meilleur rempart contre la barbarie, le fanatisme et le terrorisme, demeurent la fraternité, l'éducation et l’unité. Aussi, est-il de notre devoir d’inviter tous les croyants à prier pour la paix et à rejoindre tous nos concitoyens qui œuvrent pour elle dans le respect des règles du vivre ensemble. »

Paul Brandao, Président du pôle Bordeaux de la Fédération Protestante de France,

Françoise Cartau, Déléguée Régionale de l’Union Bouddhiste de France pour la Nouvelle Aquitaine,

Tareq Oubrou, Grand Imam de Bordeaux,

Philippe Dautais, prêtre de l’Eglise Orthodoxe de Roumanie et Délégué régional à l’oecuménisme de l'Assemblée des évêques orthodoxes en France,

Jean-Paul James, Archêveque de Bordeaux, Evêque de Bazas,

Moïse Taieb, Rabbin de Bordeaux.

https://bordeaux.catholique.fr/agir-et-echanger/dialogue-inter-religieux/communique-des-responsables-religieux-de-la-gironde-la-vie-humaine-est-sacree

Capture 74

Le Pape François nomme, ce jeudi 22 octobre 2020,

Mgr Bertrand Lacombe archevêque d'Auch.

122631534 3952488498098624 2371765062072911134 o
Nous rendons grâce pour ses années de ministère en Gironde et prions pour sa nouvelle mission avec l'Eglise catholique qui est dans le Gers.
 
Retrouvez la page spéciale avec son message adressé aux diocésains de Bordeaux et d'Auch, le message de Mgr James et un retour sur ces années passées en Gironde sur : https://bordeaux.catholique.fr/depart-mgrlacombe
 

L’Edito du Père Éric - Octobre / Novembre / Décembre 2020

20181116 112806Le bon grain et l’ivraie

ou quand le bien et le mal se mélangent

              (Cf Mat 13, 24-43)

Chers amis,

               On entend souvent ce cri provenant de personnes en souffrance : « Si le bon Dieu existait, Il ne permettrait pas la maladie, les catastrophes et les guerres ».

Pourtant le psaume 55 nous affirme : « Tu n’es pas un Dieu ami du mal ». On ne saurait en effet accuser Celui qui « vit que tout était bon » (Gen) de « saborder » Lui-même son œuvre. La douleur ou la révolte peuvent expliquer et excuser le doigt vengeur que tendent vers Dieu ceux qui souffrent. Mais ce n’est pas la vérité sur Celui qui est « tendresse et pitié » comme Jésus Christ en a témoigné.

               Dans l’Evangile de Saint Mattieu au chapitre 13 verset 24 à 43, l’auteur de celui qui sème la « Zizanie » est clairement désigné : c’est le diable, celui qui divise.

               « L’accusateur » comme l’appelle l’Apocalypse, sème le dérèglement des relations de l’Homme avec Dieu, de l’Homme avec ses semblables, jusque dans le « champ du Seigneur » au beau milieu de la Parole qui lève…

Jésus nous appelle donc à la vigilance, car « l’ennemi » agit dans l’ombre pendant que nous dormons ou quand nous sommes vulnérables.

               Le « champ de l’Humain » est donc un mélange de bien et de mal, de bon grain et d’ivraie. Ce serait si simple de délimiter parfaitement les Hommes en catégorie ! Les bons et les mauvais, les justes et les pécheurs, les blancs et les noirs, les sales et les propres…S’attaquer au mal serait alors facile et sans risque !

               Mais les choses ne se présentent pas ainsi dans la réalité : On peut être généreux avec les autres et insupportable en famille, on peut être indifférent et dans le secret agir pour son prochain…

Dans le cas où nous imaginerions que nous sommes du côté « du bon grain » soyons assez lucides pour reconnaitre notre propre mélange de meilleur et de pire ! Sur terre et dans le cœur de l’Homme, Grâce et péché cohabitent non pas en bonne intelligence, mais comme deux lutteurs noués l’un à l’autre pour le combat qui les opposent.

               Voilà qui devrait modérer nos jugements, nous protéger à la fois d’un optimisme béat ou d’un pessimisme débilitant, pour rester dans l’espérance du maitre de la moisson.

Bien fidèlement,   Votre Curé.

Téléchargez "L'Echo de nos Paroisses" N° 32 

Capture6 8 Echo32Echo32 (4.86 Mo)

Capture4 14

Pour tout renseignements contacter:

Paul Courcelle Labrousse 06.63.39.52.59 / Grégoire Rousselle 06.31.20.44.25 / 1erepomerol@gmail.com

 

 

L’Edito du Père Éric Juillet 2020

  

Capture 57En Dieu… je me confine !

 

     Les évènements de ces derniers mois seraient-ils des signes que Dieu envoie aux humains ? Loin de moi la pensée que la COVID-19 soit une punition que Dieu enverrait pour châtier les hommes de leur infidélité ! Dieu ne punit pas, c’est l’Homme qui, bien souvent, se punit lui-même…

     Mais je ne peux m’empêcher, lorsque je relis cette longue période de confinement, d’y voir quand même un signe de Dieu… mais un signe au sens johannique du terme ; c'est-à-dire un évènement qui change quelque chose en profondeur quant à ma perception du sens de la vie et l’expression de ma vie de foi. Je vous partage ainsi un résumé du fruit de mes méditations durant ce temps si particulier :

- L’Homme n’est, finalement, qu’un « colosse aux pieds d’argile » ; lui qui se croyait tout puissant au point de pousser son orgueil à se passer de Dieu, voire, devenir l’objet de son propre culte, se retrouve vaincu et terrorisé par un virus microscopique ;

- Vivre la vie sacramentelle, et particulièrement l’Eucharistie, spirituellement, sans avoir, cependant, la frustration de ne pouvoir la vivre « physiquement ». Je comprends, dès lors, beaucoup mieux la réaction de certains divorcés remariés qui vivent cette réalité sur le très long terme et ne peux que compatir cordialement avec eux ;

- Pas de communauté « physique » pour célébrer avec le prêtre : quelle tristesse ! Notre liturgie, sauf dans des situations bien précises, n’est pas faite pour être célébrée seul. On se souvient que le Père Charles de Foucault était privé de célébrer la messe tant qu’il n’avait pas au moins un fidèle présent. Oui, le prêtre préside la célébration à l’image du Christ tête, mais que serait la tête sans le corps, et que serait le corps sans la tête ? Dans les deux cas, l’image de la mort…

 

     Ces trois axes ont été le socle de ma prière personnelle durant le confinement. Après l’avoir exécré, je bénis ce temps de « retraite forcée » qui m’a permis, non de prendre plus de temps avec Dieu, mais de soigner la qualité de mes rendez-vous réguliers avec Lui, de me réfugier en Lui dans ce temps d’incertitudes. Dieu est vraiment celui qui ne cesse de nous communiquer sa sève Vitale par sa Parole faite de chair et par son Esprit Saint, comme le pied de vigne qui nourrit les astes afin qu’elles donnent une bonne récolte.  

     Oui mes amis, en Dieu je me confine !!!

                        

    Bien fidèlement,

                                            Votre Curé.

 
 

L’Edito du Père Éric - Avril 2020 - Echo de nos Paroisses N°30

Image preview 1 1     Evêque ?

Nous avons eu la très grande joie d’accueillir dernièrement Mgr James comme nouvel Archevêque de Bordeaux et évêque de Bazas. Mais savons-nous bien le rôle essentiel qu’il tient dans l’Eglise ?

                        Selon le « Dictionnaire des mots de la foi chrétienne », la fonction de l’évêque prend sa légitimité dans son ordination épiscopale qui fait de lui un « successeur des Apôtres ». Il est issu le plus souvent du clergé séculier, mais il arrive aussi qu’il vienne du clergé régulier (moine ou religieux). En tout état de cause, il est toujours nommé par le Pape après une enquête minutieuse. Ceci garantit donc que, depuis les Apôtres, la chaine des ordinations ne s’est jamais rompue.  

         Ensuite, le « Dictionnaire » nous dit que sa fonction est essentiellement celle de gouverner une partie d’Eglise que l’on appelle un « Diocèse » (équivalent à un ou deux départements en France exception faite du grand département des Bouches du Rhône qui possède deux diocèses).Mais « gouverner » nécessite de toujours se souvenir que le vrai Maître -Jésus – a lavé les pieds de ses disciples en nous invitant à l’imiter ! Donc, pour éviter ce que le Pape François appelle le cléricalisme et l’autoritarisme », il exerce son autorité en communion avec le Pape et les autres évêques et s’entoure de nombreux conseils.

                        Il est aussi « l’enseignant » de son diocèse pour rendre plus accessible « le mystère de la foi ».

            Et, le plus important à mon avis, il est celui qui sanctifie son diocèse par sa prière, et celui qui stimule le peuple de Dieu pour qu’il devienne un peuple de priants.

            Ces propos, très résumés, nous font cependant mesurer le rôle essentiel de l’évêque comme « notre père commun » et le garant de l’unité de la portion du peuple de Dieu à lui confié.

            Aussi est-il important de prier souvent pour notre évêque afin de le soutenir dans son service et dans sa mission : Il n’a pas d’autre but, (comme les prêtres qui sont ses collaborateurs), que de garder le peuple fidèle sur le chemin de Dieu et de faire connaitre le Christ à tous les chercheurs de Dieu.

Bienvenu à notre nouvel Archevêque !    Votre curé

  Capture 55Telechargez Votre Echo N° 30 en cliquant sur le lien   Echo30Echo30 (4.08 Mo)

Jeudi 9 avril  2020

Jeudi Saint

Vendredi 10 avril 2020

Vendredi Saint

Samedi  11 avril 2020 

Veillée Pascale

 

 

Dimanche 12 avril 2020

Dimanche de Pâques

Prière diocésaine durant l’épidémie de Covid-19

Capture 52
Priez et partagez, cette prière diocésaine proposée à tous les fidèles de l’Eglise catholique en Gironde
durant le temps de l’épidémie de Covid-19.

Dieu de Miséricorde, notre Père,                                                            tu nous as aimés le premier.

Par la croix de Jésus ton Fils bien aimé, la vie a jailli au matin de Pâques,
et, tu fais de nous tes enfants, unis au Corps de Jésus Christ.
Nous te rendons grâce toujours et partout,
pour la résurrection qui s’accomplit jusqu’à la fin des temps.

Durement éprouvés sur le chemin de Pâques, nous crions vers toi.
Par ton Esprit Saint, sauve-nous, ô Père, des forces de la mort.
L’Église toute entière en appelle à toi :
comme tu l’as accompli maintes fois pour notre monde, fais taire cette épidémie Seigneur !
Permets qu’elle soit maîtrisée sans tarder !

Par l’intercession de Notre Dame d’Aquitaine et de Saint André,
l’Église de Bordeaux et de Gironde te supplie :
Parais Seigneur, que nous ne soyons pas terrassés par le mal !

Dispersés par le confinement nécessaire, privés de rassemblement et de messe dominicale,
dans l’incertitude des semaines qui viennent, nous te le demandons :

Renouvelle le lien de l’Esprit qui nous attache à toi et entre nous, le lien fraternel.

Dans l’Esprit Saint, nous te prions les uns pour les autres :
Rends-nous attentifs à notre prochain,
Permets-nous de veiller sur les malades, les isolés, les aînés et les enfants, les endeuillés, les plus fragiles…
Donne-nous d’être créatifs pour découvrir les soins, les gestes et les paroles qui apaisent.Répands ton Esprit de force et de service sur ceux qui, jour et nuit, soignent malades et mourants.


Répands ton Esprit de sagesse sur nos gouvernants qui ont à prendre des décisions difficiles.
Répands ton Esprit de discernement sur ceux qui garantissent le fonctionnement efficace
de l’état et des services sociaux.

Accueille Seigneur dans ta paix ceux qui meurent aujourd’hui et console leur famille.

Par la grâce de l’Esprit Saint, nous te demandons, Père,
que l’Évangile soit annoncé en acte et
que l’humanité en soit illuminée de douce joie, d’espérance, de résurrection.
Que ta volonté soit faite !

Amen

Images : St André – Vitrail de la cathédrale de Bordeaux ; Résurrection du Christ, Collège St Stanislaus, Ljubljana, © Marco Rupnik ; Notre-Dame d’Aquitaine, Bordeaux

https://bordeaux.catholique.fr

Messe de l'Annonciation - Mercredi 25 mars 2020

Prochaine messe diffusée

Dimanche 5 avril à 10h30

Message de Mgr Jean-Paul JAMES, nommé par le Pape François Archevêque de Bordeaux.

Capture4 4Chers amis,

Vous venez d’apprendre ma nomination comme archevêque de Bordeaux, pour succéder au Cardinal Jean-Pierre Ricard. Evêques auxiliaires, prêtres, diacres et leurs épouses, personnes consacrées, séminaristes, laïcs en mission ecclésiale, membres des paroisses, des mouvements et des services du diocèse, je vous salue tous très fraternellement. Le diocèse de Bordeaux m’est encore inconnu et j’ai hâte de le rencontrer.

Vous venez de vivre et de célébrer, il y a un peu plus d’un an, grâce à l’impulsion de Monseigneur Ricard et de ses collaborateurs, un événement important : le synode diocésain « disciples-missionnaires ». Je serai heureux de vous entendre en parler. Ce synode a défini des orientations pastorales pour le diocèse. Nous poursuivrons ensemble leur mise en œuvre. Nous bâtirons aussi les projets que l’Esprit-Saint inspirera à son Eglise, pour que l’Evangile continue d’être annoncé en Gironde.

Ce que j’ai reçu depuis mon baptême, en famille et dans la vie professionnelle, puis dans les ministères de prêtre à Rennes, d’évêque à Beauvais et à Nantes, je désire le mettre au service du diocèse de Bordeaux. Je vous remercie de prier pour votre nouvel évêque.

De mon côté, à quelques jours de la fête de Saint André, je confie à l’intercession de l’apôtre, la nouvelle page de l’histoire du diocèse de Bordeaux que nous écrirons ensemble.

En pensant à vous, je fais miennes les paroles de Saint Paul à une communauté qu’il ne connaissait pas encore : « J’ai un très vif désir de vous voir » ( Rm 1,11)

À Nantes, le 14 novembre 2019

+ Jean-Paul James

Archevêque nommé de Bordeaux

Messe d’Installation le dimanche 26 janvier à 15h00

Nomination 1er septembre 2019 - Du nouveau chez nos voisins !

ENSEMBLE PASTORAL DES RIVES DE L'ISLE

ET DE LA DORDOGNE

Par décision de Mgr l'Archevêque Jean-Pierre RICARD

2trombinoscopeab2 1

Monsieur l'Abbé Eric de ROZIERES est nommé Doyen

SECTEUR PASTORAL DU LIBOURNAIS

Par décision de Mgr l'Archevêque Jean-Pierre RICARD

Capture4 3Sont nommés;

Père Julien ANTOINE

Curé du secteur pastoral de Libourne
Curé du secteur pastoral de Fronsac

Père Benoit GARRIGUE

Vicaire du secteur pastoral de Libourne
Aumônier de l'hopital Robert Boulin de Libourne

Père Cyril RONCHET

Vicaire du secteur pastoral de Libourne
Vicaire du secteur pastoral de Fronsac

Gabriel DURIER

Diacre en vue du sacerdoce

SECTEUR PASTORAL ARVEYRES/BRANNE/RAUZAN

Par décision de Mgr l'Archevêque Jean-Pierre RICARD

Jaroslawkucharskiest nommé

Père Jaroslaw KUCHARSKI, curé du secteur.