Secteur Pastoral de Castillon-la-Bataille

Bossugan

bossugan-26568-l-eglise-romane-2.jpg Eglise Saint Laurent du XIIème Siècle

 

Les habitants de la commune de Bossugan sont des Bossuganais, Bossuganaises

Avec ses 47 habitants, Bossugan est la plus petite commune en habitants de la Gironde.

Elle est issue de l'ancienne paroisse de Bruignac, disparue au XVIème siècle.

 

 Eglise Saint Laurent de BOSSUGAN.

L’église paroissiale Saint-Laurent, qui aurait succédé sur le même emplacement à une église Sainte Eulalie, est caractéristique des constructions romanes.

Elle présente, au XIIe siècle, une nef unique rectangulaire à deux travées, terminée par un chœur carré à chevet plat. Le décor sculpté dans la pierre du chœur et le retable remontent à la fin de la période gothique, soit vers le XVe siècle.

Au XVIe siècle, la population ayant augmenté, les seigneurs de Brugnac ont fait agrandir l’église. Ils lui adjoignent deux larges chapelles latérales qui se font face, donnant à l’édifice un plan en forme de croix latine. Les armes des donateurs sont visibles sur les écussons qui figurent sur les arcatures. L’entrée, abritée par un porche, est surmontée par un clocher-pignon ajouré par deux baies. La cloche en bronze qui subsiste a été installée en 1596. Un tabernacle en bois sculpté et peint est situé dans la chapelle sud.

Au XIXe siècle, l’église Saint-Laurent est rénovée et sa voûte est recouverte d’un enduit en trompe l’œil qui a permis la conservation de peintures murales du XVIe siècle découvertes fortuitement. Elles symbolisent le Christ en majesté entouré des quatre évangélistes sous forme allégorique.

En 1988, un arrêté municipal placardé sur le portail d’entrée interdit tout accès à l‘église qui est dans un état déplorable de délabrement. La charpente est en partie effondrée sur le sol d’une nef à ciel ouvert.  Par précaution, l’autel a été déposé à l’église de Saint Vincent de Pertignas et la statue de la Vierge dans celle de Pujols. Patiemment, étape par étape pendant 25 ans, aidée par l’Etat et les collectivités territoriales, la commune a pu assurer la remise en état de l’édifice et restituer ce lieu de culte à ses habitants.

En 2013, le curé responsable du secteur pastoral de Castillon avait souhaité réorganiser les tours de messe pour la totalité des petites églises du secteur. La question s’était alors posée pour deux paroisses, celle de Bossugan dont la toiture venait d’être refaite, et celle de Capitourlan. Etaient-elles ou non désaffectées comme l’information en avait circulé ? Après de longues recherches dans les archives, les autorités civiles et religieuses confirmèrent que ces édifices étaient toujours affectés aux fidèles pour l’exercice du culte. Profitant du retour de la statue de la Vierge ainsi que de l’autel, la première messe depuis 1961 pu enfin être célébrée.

Trois années plus tard, Monseigneur Ricard est venu bénir le retour de la cloche après sa restauration.

 

                    L’église est inscrite dans sa totalité au titre des Monuments Historiques (2002)      

Objets Mobiliers protégés : cloche (1942), tabernacle et retable du maître autel (1971), Vierge à l’Enfant (1980), panneau peint (1993).