Secteur Pastoral de Castillon-la-Bataille

Revue de presse

"Sud-Ouest" 26 décembre 2016

Capture 54

"Le Résistant" 15 octobre 2015

Sharp mx 3110n 20151015 145121 001 1

"Sud ouest" 13 octobre 2015

Sharp mx 3110n 20151013 131012 001 1

"Le Résistant" 8 octobre 2015

Sharp mx 3110n 20151009 124849 001

"Le Résistant" 13 août 2015

Wp 20150818 003

"Le Résistant" 13 août 2015

Wp 20150818 002 1

Sud-Ouest du 11/08/2015

Wp 20150811 017

CASTILLON LA BATAILLE

RECIT'PHONIE 4 : L'HISTOIRE DU VIN

 

La première représentation de « Récit'Phonie » 2015, se déroulait dimanche  après-midi au temple de la fondation John Bost à La Force.

Cette année le texte de Jean Richebé concerne la descente de la Dordogne par Jean, gabarier et maître de bateau.

 Cette histoire au fil de l'eau, au fil du temps, se perpétue chaque année grâce à un groupe d'associations sensible à l'histoire et à la sauvegarde du patrimoine collectif, les amis de l'église Saint-Symphorien, la société de l'histoire du protestantisme dans la vallée de la Dordogne, Mémoire du Fleix et sa région, Pierres et Patrimoine de Saint-Magne de Castillon.

Les parties musicales de cette quatrième édition sont assurées par les deux chorales « In Canto Veritas » de Bergerac et « Chantamicale » de Castillon.

Thierry Bihr dirige les chants avec sa maîtrise habituelle.

La deuxième représentation aura lieu le dimanche 29 mars à 15h salle René Chauvin au Fleix et la dernière le samedi 11 avril à 20h30 en l'église Saint-Symphorien de Castillon la Bataille. Tarif 5 euros.

 

"Le Résistant" 6 août 2015

Wp 20150811 011

LE CARDINAL CONFIRME

Img 4782

Img 4779

 

Louise, Mathilde, Mathieu, Maxime, Simon, Victor et Cécile, six Castillonnais et une Bordelaise ont reçu, ce dimanche, le sacrement de confirmation du cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et évêque de Bazas lors de la messe de Pentecôte. Un double événement qui a rassemblé près de 250 personnes au sein de l'église Saint-Symphorien de Castillon-la-Bataille.

 

« Il s'agissait d'un rendez-vous dominical exceptionnel pour notre paroisse », confie le père Jérôme Couget. « Il est vrai que nous assistons à un double phénomène moins de jeunes s'engagent dans le sacrement de confirmation mais nous remarquons un nouvel élan au niveau des adultes qui, avec le temps, reprennent leur démarche connotant une profonde signification », observe le cardinal qui était aussi hier au parc de Moulerens à Gradignan pour la fête diocésaine et la confirmation de 150 adultes.

 

« Nous avons mis l'accent sur cette venue en invitant familles et paroissiens à se retrouver au cœur du presbytère pour partager un grand pique-nique dès la sortie de l'église », décrit le père Couget. « C'est l'occasion pour moi de faire le tour des travaux et de voir le beau dynamisme engendré sur ce lieu, poursuit le cardinal, un engagement que nous souhaiterions voir réaliser dans l'ensemble du diocèse. »

Sophie Bezanger

 

Article paru dans le journal "Sud-Ouest" du 17 mai 2014

Le presbytère de Castillon-la-Bataille est un lieu chargé d'histoire. Un patrimoine historique et émotionnel pour tous ceux qui ont connu autrefois les salles de classe. Il est inhabité depuis 1995 suite au départ du père Despaux qui a succédé durant trois ans à l'abbé Sart, disparu tragiquement dans ce même lieu.

À sa nomination sur le secteur pastoral de Castillon en septembre 2012, l'abbé Jérôme Couget découvre un lieu à l'abandon : le tout fut rapatrié, il y a des années, au presbytère de Saint-Magne-de-Castillon.

Occupation de l'espace

« Lors de mon arrivée, l'archevêché de Bordeaux, a été très clair, soit nous vendions soit nous réhabilitions. La paroisse de Castillon possède ses propres comptes, mais ne peut pas être propriétaire sous l'état du droit ecclésiastique, les paroisses sont autonomes et sont sous la responsabilité du curé qui gère les biens. »

La vente étant quasi impossible de part la configuration des lieux, l'abbé Couget débute un projet de travaux. Réfection de la clôture, isolation, huisseries, aménagement. En août 2013, la maison paroissiale change de peau après quelques mois de chantier. Le public se réapproprie les lieux, on y retrouve l'aumônerie et le catéchisme, les répétitions du groupe chant, un accueil journalier et le bureau du curé. « Ce fut un investissement important qui a été financé par les réserves de la paroisse, correspondantes aux économies des derniers curés, à notre travail et la vente du presbytère de Pujols en 2011 », précise l'abbé.

Centre névralgique

Il y a tout juste un mois, débutaient cette fois-ci la rénovation de l'habitation du curé dite le presbytère, « malgré les efforts et l'entraide de la maire de Saint-Magne-de Castillon, j'ai fait le choix de revenir au presbytère de Castillon, le centre névralgique du secteur pastoral. »

Cette seconde tranche de travaux devrait être finalisée par l'emménagement de l'abbé Couget en octobre 2014. Ils sont subventionnés par les réserves restantes et un emprunt contracté à l'archevêché de Bordeaux sur 50 mois. « Mon mandat est de six ans, le choix de rester sur la commune ne m'appartient pas, mais cette réhabilitation participe à désenclaver modestement le quartier », dit Jérôme Couget.

La protection et la sécurité des lieux n'ont pas été négligées. « Les bénévoles, le public et moi-même, nous devons profiter de ce nouveau cadre et nous sentir à l'aise. »

Sophie Bezanger

Accueil de la maison paroissiale : Mardi, jeudi, vendredi  de 13 heures à 18 heures. Mercredi de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 16 heures. Fermée pendant les vacances scolaires.

p1020887.jpg